Logo du CLC

Centrale Lyon Cosmos

L'innovation au cœur de l'aérospatial

MipMip

Jusqu'à aujourd'hui, MipMip reste la plus ambitieuse des réalisations du club et sa plus grande fierté.

Cette fusée nécessita un an de préparation et de calculs théoriques puis un an de réalisation avant d'être lancée en 1996. Sa structure révolutionnaire en AU4Gxx et PA6-6 pour les pièces d’assemblage, composite carbone-époxyde pour le corps et sandwich carbone-époxyde/Nida Nomex pour les ailerons lui permit d’être la première fusée composite amateur en France à passer le mur du son (Mach 1.3 !) tout en gardant son intégrité structurelle. Malheureusement la séparation et l’ouverture du parachute ne se sont pas déroulées comme prévu. La fusée aurait dû se séparer en deux et laisser sortir un parachute. En vol la séparation a bien eu lieu mais l'effet d'aspiration a empêché les deux parties de s'éloigner suffisamment et le parachute n'a pas pu sortir.