Logo du CLC

Centrale Lyon Cosmos

L'innovation au cœur de l'aérospatial

Mach Fly

Suite aux cours que nous avons eu a l'Ecole Centrale de Lyon en mécanique des fluides, nous avons décidé de nous intéresser aux phénomènes ayant lieu lors du passage du transsonique. En particulier, nous aimerions comparer les formules théeoriques donnant la relation entre la pression statique, la pression dynamique et la vitesse avec des valeurs experimentales.
Nous suspectons cependant les termes instationnaires de ne pas être si négligeables que ça et d'augmenter artificiellement la pression d'arrêt à cause de l'accélération de la fusée pendant sa phase ascensionnelle.

Le lanceur disposerait donc d'une sonde de Prandlt a fin de mesurer les pressions. Mais si l'on souhaite établir la comparaison théorie/expérience, il nous faut des valeurs de
la vitesse. Nous avons donc opté pour l'utilisation d'une centrale inertielle 9 axes afin d'obtenir des valeurs précises de la vitesse.

Toutes nos cartes électroniques disposent d'une mémoire non volatile afin de stocker les informations du vol, mais nous aimerions sécuriser notre projet en transmettant par
radio les données du vol é l'aide d'un émetteur KIWI Millénium.