Logo du CLC

Centrale Lyon Cosmos

L'innovation au cœur de l'aérospatial

Samare

Le but du projet était de concevoir et fabriquer un système de ralentissement innovant pour une minifusée. L’inspiration est venue de la chute de la graine d’érable, ou encore des hélicoptères en papier. Pour ralentir la vitesse de chute de la fusée et obtenir une vitesse d’atterrissage comprise entre 5 et 15 m/s, nous avons mis en œuvre un système permettant de déployer 6 pales à l’apogée afin d’entraîner la fusée en autorotation. Cette solution permet une descente stable et verticale, sans système actif. Ce concept fut validé par une modélisation numérique ainsi que par le lancement d’une maquette. Les pales étant à l’extérieur de la fusée, ce système permet de conserver de la place pour l’électronique.

6 pales sont repliées autour du corps de la fusée et maintenue à l’aide d’une bague. A l’apogée, détectée par une minuterie, la bague est soulevée par un servomoteur, situé sous la coiffe. Les pales sont alors libérées et maintenue en butée grâce à du fil de nylon. L’intégration non finalisée en arrivant à la campagne, nous avons résolus de nombreux problèmes pour passer les qualifications. Parmi ceux-ci, le remplacement d’électro aimants par un servomoteur pour soulever la bague déclencheur et la fabrication d’une nouvelle carte électronique. La fusée a malheureusement effectué un vol balistique, la bague déclencheur n’ayant pas permis le déverrouillage des pales.

Fort de l’expérience du CSpace 2012, Samare II alias « Et pourtant, elle tourne » a pour objectif de se présenter au CSpace 2013.

Télécharger le document : Rapport projet Samare.