Logo du CLC

Centrale Lyon Cosmos

L'innovation au cœur de l'aérospatial

L'association

Centrale Lyon Cosmos est une Association Centralienne d’Intérêt Pédagogique dont le but est la promotion de l’ingénierie aérospatiale à l’Ecole Centrale de Lyon par la réalisation de prototypes mécatroniques innovants de fusées de taille réduite.

Centrale Lyon Cosmos fournit un cadre technologique et pédagogique aux élèves-ingénieurs pour mettre en œuvre leur excellence dans la conception et l’innovation.
C’est un catalyseur de vocations qui permet aux étudiants de rentrer dans l’industrie de l’aérospatial.


Ainsi, chaque année de nombreux nouveaux élèves se lancent dans l'aventure, épaulés par les 2ème et 3ème années encore présents sur le campus tandis que les vieux cons du club (sobriquet donné aux anciens élèves diplômés) continuent à bricoler des fusées comme ils peuvent dans leurs garages respectifs et diffusent leur savoir.

Historique

1993 : Fondation de Centrale Lyon Cosmos en tant que club de l'association des élèves
1994 : Pulsar, première réalisation et lauréate du prix Gifas lors du salon du Bourget en 1995. Cette fusex mesura les efforts sur les suspentes du parachute pour affiner les modèles existants.
1996 : MipMip, première fusée composite amateur à passer le mur du son (Mach 1,3) sans se désagréger. Elle nécessita un an de préparation puis un an de réalisation afin de mettre au point les différents composites la constituant.
2007 : Renouveau du club après des réalisations ponctuelles et acquisition d’un local prêté par l’École.
2009 : Léviathan, première fusex lancée avec succès depuis le renouveau du club, elle confirma le club sur sa lancée et permit de tester un éjecteur de CanSat réalisé deux ans plus tôt.
2010 : La minif Chlamydaosaurus Kingii reçut le prix spécial Planète Sciences pour son parachute original de type parapluie et confirma la vitalité du club hors projets d’étude.
2011 : Record de deux fusées expérimentales et d’une minifusée réalisées la même année.
2012 : Début de la participation de Centrale Lyon Cosmos au projet PERSEUS du CNES. Transformation du club en association loi 1901.

Nos vecteurs d'innovation

La minifusée (minif)

La minifusée est un lanceur de petite taille (environ 1 mètre) dont le but est la validation d’un aspect très précis de la conception, comme par exemple un nouveau module électronique ou une nouvelle structure d’ailerons. Les contraintes d’optimisation de la masse et de miniaturisation sont importantes et ont un impact direct sur la performance.

La fusée expérimentale (fusex)

La fusée expérimentale est un lanceur de grande taille (2 à 3 mètres) dont la raison d’être est la mise en œuvre d’une expérience scientifique complète bien choisie (mesures de grandeurs physiques, trajectographie, largage de CanSat). Ces lanceurs culminent jusqu’à deux kilomètres d’altitude et les ambiances de vol nécessitent une conception très précise de la structure mécanique, soumise à des efforts importants.


Le CanSat

Contraction des mots “canette” et “satellite”, le terme CanSat désigne un petit module de la taille d'une canette de 33cl, truffé d’électronique et regroupant les fonctionnalités d'un satellite autonome chargé de la réalisation d'une mission scientifique. Le CanSat peut être embarqué dans une fusée et largué à culmination ou lâché d’un ballon.

Perseus

Le projet PERSEUS (Projet Étudiant de Recherche Spatiale Européen Universitaire et Scientifique) est une initiative de la Direction des Lanceurs du Centre National d'Etudes Spatiales (CNES) qui s’inscrit dans le cadre de la préparation du futur et vise à favoriser l'émergence de solutions techniques innovantes des projets spatiaux à caractères industriel et pédagogique, réalisés par les jeunes de l’enseignement supérieur.
Au final, le projet aura pour but de constituer un dossier d'avant projet pour un lanceur aéroporté de nano-satellites prenant la forme d'une fusée portée en haute atmosphère sous un avion réutilisable avant d'être lancée pour économiser du carburant.

Le projet PERSEUS est scindé en plusieurs macro-projets qui ont chacun pour sujet d'étude un aspect du lanceur global : lanceurs sol, systèmes électriques, propulsion bi-liquide...

Le travail est effectué principalement par des étudiants (Université d'Evry, Supaéro, Centrale Lyon, ...) assistés par des industriels et aidés par des experts du milieu aérospatial.

Depuis 2012, Centrale Lyon Cosmos participe au projet PERSEUS au sein des macro-projets EOLE, ARES et MINERVA.

Contexte de lancement

Les lancements de tels engins ne peut se faire que sous des conditions bien particulières et règlementées.
Chaque année à la fin du mois d'août, l'association Planète Sciences en partenariat avec le Centre National d'Etudes Spatiales (CNES) organise pendant une semaine une campagne nationale de lancement sur le site du Centre d'Essais de missiles des Landes de la DGA, à Biscarrosse. Bien que d'autres campagnes régionales soient aussi organisées pour les minifusées, c'est la seule occasion de voir des fusées expérimentales décoller sur le territoire français et c'est l'événement majeur du milieu. Là, non seulement nous pouvons voir l'aboutissement de nos projets avec leur décollage, mais aussi découvrir ceux des autres associations, venant aussi bien de France que de l'étranger (il en vient même du Japon ou d'Australie !) et partager de nombreuses expériences autour de cette passion commune.